• Mc Donald's

                                                              

     

    Il fallait quand même que j'évoque, même succintement, cet épisode de ma vie, qui va me marquer longtemps, je pense. Parce que travailler à McDo, ça marque forcement, autant physiquement, que mentalement.

    Physiquement, parce qu'on se souvient, je pense (encore une fois), de ses deux premiers jours, où on ne peut rien avaler tellement on est dégouté. Dégouté de cette odeur d'huile frite, qui vous colle à la peau!

    Mentalement, tellement c'est speed et chiant. J'ai cru, que le premier jour ne se finirait jamais. Puis j'allais oublier ce magnifique uniforme: c'est radieux! Casquette magnifique, t-shirt admirable et must du must pantalon taille haute extraordinaire.

    Mais maintenant...y a de la gérance dans l'air! Tout s'éclaircit! Ronald ne vient plus hanter mes nuits, et je recommence même à apprécier un petit hamburger par-ci, par-là! Les premiers jours, je revais vraiment de ça la nuit: je me trompais dans les encaissements, dans les commandes...et pourtant, je ne suis pas une fille stressée! Faut dire aussi, que les deux gamelles, sur l'huile, le deuxième jours n'ont pas du arranger mon inconscient!

    En tout cas, un fast-food porte bien son nom: c'est du speedy-gonzesse forcé (clin d'oeil à Raph!!), derrière la caisse! Sauf, quand pour éviter de servir sa prof "adorée" de terminal, on ralentit le rythme, mais malheureusement ça n'a même pas marché: et ça a même entrainé un sourire forcé, et j'en ai eu mal à la mâchoire (hum!! ce n'était surement pas le bon terme à utiliser) de dire un simple "Bonjour" et "bonne journée"!!


     

     

     


  • Commentaires

    1
    Marie
    Samedi 12 Août 2006 à 21:17
    copyright
    mal à la machoire??? ah bon? toi aussi? y a un virus?!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :